dimanche 30 août 2009

Un art martial : le võ dân tôc

C'est la rentrée ! Le bon moment pour se mettre à une nouvelle activité.

Avouez, depuis tout petit vous rêvez d'être Bruce Lee. La fluidité, la souplesse, la précision et le dynamisme de ses mouvements vous remplissent d'admiration. Quelle joie ce serait de savoir bouger comme lui !

Comme je vous comprends.

Sachez que s'il est trop tard pour devenir un(e) virtuose (sauf si vous êtes un ado ou un enfant), il est encore largement temps de s'étonner et de se faire plaisir.


Et si vous trouvez que le kung fu c'est beau mais décidément trop banal, essayez le
võ dân tôc (1). En deux mots, c'est du kung fu vietnamien. Les Vietnamiens, vous savez ? Ces gens qui ont foutu la grosse branlée aux Américains pourtant surarmés ?
C'est mixte, il y a des débutants adultes et l'ambiance est amicale. On est là pour bosser et progresser mais ensemble, pas l'un contre l'autre ; pas d'esprit de compétition à la noix. Du coup (ha ha) : très peu de blessures, pas comme dans certains arts martiaux devenus sports de combat. Chez nous on apprend la mesure, la maîtrise.

Le club principal se trouve à Issy-Les-Moulineaux (métro : ligne 12). Le forum des associations de cette charmante bourgade a lieu le week-end du 12 septembre. Notre modeste démo aura lieu vers 16h. Les cours débutent le 15 septembre. Ils ont lieu le mardi et le vendredi, à 19h. Pas de stress : vous pouvez participer à deux ou trois cours avant de décider si vous vous inscrivez.

Devenir un(e) combattant(e), c'est du travail. Mais quand on se sent progresser, que
petit à petit
on comprend et "débloque" certaines choses (2) et qu'on devient meilleur à bien d'autres égards que la baston, le travail devient un plaisir.
 

À bientôt à la salle !
Tonton Lee



(1) quasiment la même chose que le võ viet nam, mais vous n'êtes pas plus avancés car le võ viet nam n'est pas très connu. Plusieurs milliers de pratiquants en France, pourtant. Mais après 40 ou 50 ans d'existence en France, nous ne sommes toujours pas à la botte des fédés de judo et/ou de karaté, donc pas mentionnés par les médias. De toute façon, nous on n'est pas des douillets.

(2) J'espère que vous n'avez pas peur d'apprendre deux ou trois trucs sur vous-même ?
Share/Bookmark

7 commentaires:

Karine a dit…

"on n'est pas des douillets" - joli !

Chonchon a dit…

Oui, moi aussi j'aime beaucoup. Et vous collectez les pièces jaunes ? Mouah ah ah ah ah !

Tonton a dit…

Merci, merci. :)

Chonchon, il faut que tu consultes au sujet de ton rire. Non seulement il est phonétiquement impossible, mais si ça se trouve il est lié à tes soudaines pulsions de blagues... euh... de blagues, quoi. Je ne me suis pas encore remis de celle de "l'outil au visage caprin".

Et pour info, au võ dân tôc on prend les chèques. Mais pas les chèques en bois, qui ne rendent pas les coups. Cette petite saillie histoire ne ne pas te laisser seule, Chonchon. Au fait, tu portes des polos ? :)

Chonchon a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Tonton a dit…

Commentaire de Chonchon (mal passé) :

"Sorry, j'avais pas vu ta réponse.

Pour le rire, je te ferai une démonstration la prochaine fois qu'on se verra (enfin, si y'a pas trop de monde autour). C'est un rire sardonique, un brin maléfique. Et on est au moins 2 à le pratiquer, j'en veux pour preuve le 3e commentaire de ce post : http://leblogdechonchon.canalblog.com/archives/2009/08/26/14789785.html#comments

Pour les blagues, j'assume complètement, paraît que c'est ce qui fait mon charme (enfin, pour ceux qui m'aiment bien, mais c'est une évidence). J'ai été élevée au contrepet et au jeu de mots foireux (et aux Rolling Stones, aussi, ça me sauve ?)"

Tonton a dit…

Réponse :

- La citation de ton blog prouve qu'une autre personne que toi a ECRIT ce rire (désolé, j'utilise les majuscules faute d'italiques). Ce que je dis, c'est que personne à ma connaissance ne RIT vraiment comme ça, ce qui rend cette onomatopée agaçante à mes yeux. On s'en fout completement, mais je tenais à souligner que c'est moi qui ai raison, pardi.

- Tu n'as aucun besoin d'être sauvée. :)

Chonchon a dit…

Bien sûr que t'as raison, c'est ton blog ;-)) Ca empêche pas d'argumenter. Pour la peine je file m'occuper du mien, parce que ça fait un bail. La bise !

 
Mto La Grand Combe