dimanche 16 mai 2010

Salope, Florence !

Salope.

Le monsieur d'Axa qui était en train d'essayer de me vendre de la peur a bien voulu que je prenne une photo de sa brochure.
Il était super sympa, ce mec. Tellement que même à un moment où j'aurais pu monter sur mes grands chevaux, je n'ai pu que sourire. C'est quand il a contesté la faute, me précisant que son fils était en CM2 et que donc en ce moment il potassait à fond le français. Il m'eût été facile de faire remarquer l'assez net écart entre BAC - 7 et BAC + 5. J'ai préféré parier un déjeuner avec lui. Hé hé.


A tester : un site sur l'accord du participe passé.




.
Share/Bookmark

10 commentaires:

Les piles intermédiaires a dit…

Tonton, le cauchemar des commerciaux...

fsx999 a dit…

Merci de partager ton immense savoir, j'ai appris un truc aujourd'hui (dur dur le français)(tu déjeunes avec le monsieur ?)

Pauline a dit…

Bon, ben là, c'est clair, tu l'as gagné ton déjeuner !! Tu lui as expliqué au moins, pourquoi ça ne s'accordait pas malgré la présence du verbe être ?
Et est-ce que tu as fini par lui acheter de la peur à ce gentil monsieur ?

SOULEX a dit…

Tu devais sévèrement te faire chier pour faire entrer un commercial d'Axa chez toi. Agent d'assurance et témoins de Jéhovah même combat. Ils essaient de te faire croire que si tu ne viens pas chez eux c'est l'apocalypse qui te guette.
En tous cas merci pour la leçon de Français. J'ai beau être Bac+quelques miettes je ne connaissait pas cette subtilité (et de nombreuses autres pas si subtiles également)

PS: bonne bouffe avec ton agent d'assurance ;-))

baldo a dit…

@soulex: sauf qu'il y a une petite différence agent d'assurance et témoins de jéhovah... les témoins de jéhovah sont comme les coucougnettes ils marchent toujours par deux.

SOULEX a dit…

Bien dit Baldo. J'espère que personne n'est agent d'assurance ou commercial dans le coin car il faut bien vivre pour manger, même si pour cela on doit faire chier les "honnêtes gens". Par contre les témoins de jéhovah ils n'ont pas d'excuses à mes yeux.

Tonton a dit…

Le Piles :
C'est possible. Selon mon humeur, si j'ai accepté le dialogue ça peut être purement pour le plaisir d'acculer (Baldo, tu sors) mon interlocuteur, qui bien souvent a du vent en guise d'argumentaire. Hulk écrase.

Fsx :
Bravo si tu as retenu un truc ! Moi, une partie des règles m'échappera toujours.

Pauline :
Ben non, je n'ai rien expliqué car pour moi tout ça est devenu instinctif. Je ne sais plus le pourquoi. Je sais juste quand c'est faux, sauf pour certains verbes réflexifs (ou pronominaux, chéplu) qui me font replonger dans mes grimoires.
Je n'ai rien acheté. Tonton, il a pas peur.

Soulex :
Il n'est pas entré chez moi, il m'a offert (enfin, Axa) un café un terrasse.
Je ne me faisais pas chier, en fait j'avais du taf et pas de temps du tout, mais j'avais déjà décommandé une fois et il était resté très poli, open. Moi, je défend les espèces en voie de disparition.
Info : je ne m'ennuie jamais.

Soulex et Baldo :
Les témoins ne sonnent plus chez moi. Ceux que j'avais "reçus" une fois ont dû passer le mot aux autres. J'ai pourtant déménagé plusieurs fois, depuis. :)

Pour la petite histoire, je n'ai pas encore eu le temps de rappeler le monsieur. Très beaucoup de travail, ces derniers temps. D'où les billets courts.

Les piles intermédiaires a dit…

"Selon mon humeur, si j'ai accepté le dialogue ça peut être purement pour le plaisir d'acculer (Baldo, tu sors) mon interlocuteur, qui bien souvent a du vent en guise d'argumentaire."

Oh je sais, je t'ai déjà vu faire au téléphone...

Tonton a dit…

Ah oui. :)
Là aussi je laissais la bride molle à ma grosse verve (après tout, elle sait ce quelle a à faire), mais j'étais en mode gentil-gentil. Cela dit, le principe est le même.
Et à part ça, je tiens à dire que c'est grande joie de te relire ici. Tu reviens quand tu veux !

Chonchon a dit…

Tout pareil pour le coup des règles qui m'échappent et l'accord des participes à l'instinct...

 
Mto La Grand Combe