lundi 21 septembre 2009

Des fois qu'on aurait eu envie d'essuyer ceux de quelqu'un d'autre...

Il eût fallu écrire "essuyez-vous les pieds", bien sûr.

... Je sais, je sais, mes notes se font de plus en plus courtes et de moins en moins intéressantes. C'est que le temps que je peux y consacrer s'est considérablement réduit. Mais je gestationne, je gestationne...


 
Share/Bookmark

3 commentaires:

Chonchon a dit…

... Et tu as le mérite de les poster, toi, tes notes, si courtes soient-elles !

Je me bats au quotidien pour que ma progéniture ne fasse pas la faute avec cette histoire de pieds (tête /mains etc.), mais c'est dur puisqu'on la retrouve même dans les comptines. Tu crois que c'est dur d'avoir un parent traducteur ?

Tonton a dit…

C'est la salvation, tu veux dire. C'est des petits veinards, tes rejetons !

Anonyme a dit…

Ça me rappelle la fois où une femme racontait que les devoirs de son fils étaient compliqués. Pour elle, il fallait mettre une cédille au c devant un i pour faire le son /s/. J'ai eu du mal à ne pas intervenir.
Tes enfants ont de la chance, Chonchon.

 
Mto La Grand Combe