lundi 24 octobre 2011

La botte d'Achab



En plein Paris (canal Saint-Martin). Elle a voyagé, dis donc. Mais la jambe n'est plus dedans.


N'approchez pas trop du bord, quand même. On ne sait jamais.



Share/Bookmark

11 commentaires:

Chonchon a dit…

Ouuuh... c'est glauque.

Tonton a dit…

Voui.


Oh ! combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l'aveugle océan à jamais enfouis !




... Hein ? Combien ?

Bise a dit…

Alors ? Combien ?

Jackie Brown a dit…

Je dirais un, mais apparemment Tonton a retrouvé sa botte.

baldo a dit…

Tonton serait-il devenu poète?
Mais en creusant (en plongeant plutôt)un peu la chose je me suis aperçu que c'était un plagiat!!!
Et tu oses encore te présenter à nous et te tenir droit dans tes bottes!!
Tu n'(appâts) honte!!

Tonton a dit…

:D Joli !

Et pardon. C’est tellement connu que je n'ai même pas pensé à citer l'auteur. C'est Victor Hugo, pardi.

Et pendant que j'y suis (Salut Jackie !), je précise à qui je fais allusion : le capitaine Achab, qui poursuit un cachalot surnommé Moby Dick, dans un roman de Herman Melville. Le roman s'appelle aussi Moby Dick. Achab a perdu une jambe, avant même le début du roman. Elle est censée avoir été mangée par Moby Dick mais, qui sait, peut-être n'a-t-il pas digéré la botte en caoutchouc ?

Jackie Brown a dit…

Comment ça, Salut Jackie ? J'espère que l'explication n'était pas pour moi.

Tonton a dit…

Oh ben non ! Ton érudition s'en trouverait insultée, s'pas ?

... Se vexer pour une salutation, faut le faire ! Mais bon, qui se ressemble s'assemble et je suppose que Tonton a les lecteurs qu'il mérite. ;)

Jackie Brown a dit…

C'est ça ! Mais mon érudition s'arrêtait à la jambe artificielle d'Achab/Ahab (pourquoi le nom est-il différent en français ?). J'ignorais que c'était Moby Dick le coupable. (Evidemment, ma soeur le savait.)

Tonton a dit…

L'anglais est plus synthétique, voyons.

... Je me rends compte que mon billet où je vous cause de ce roman est dans un de mes billets Chroniques de stages de vo jamais publiés. Oups.

Tonton a dit…

Le film passe ces jours-ci à Paris, au Grand Action. Voir :

http://www.allocine.fr/seance/film-3241/pres-de/?cgeocode=83172

 
Mto La Grand Combe