dimanche 28 novembre 2010

LA PIEUVRE PAR CINQ

Octopussy ?

Non...


Octopissou !


Comme une pieuvre son encre, l'homme laisse une trace et piss' en va.




Share/Bookmark

samedi 27 novembre 2010

L'hiver avec un mois d'avance




Hier à Paris, j'ai dû sortir acheter des Curly.
Point de gourde mais les doigts gourds, oui.


Share/Bookmark

mercredi 24 novembre 2010

J'ai abandonné ma gourde dans le métro.



Comme un gros lâche.


Share/Bookmark

lundi 22 novembre 2010

Mise à jour du billet d'hier


Share/Bookmark

"Si t'es débile : M6 Mobile !"



Chez M6 Mobile comme ailleurs, on prend les jeunes pour des cons.

Et le droit à la solitude, hein ? Chers jeunes, ne vous laissez pas aliéner !



Share/Bookmark

samedi 20 novembre 2010

Et dans la poubelle, tu te sens fresh ?


(Avant Tonton)
(Après Tonton)

Je n'aime pas ces nouvelles pubs, suspendues au plafond des rames de métro. Elles sont apparues il y a quelques années. Un espace de plus conquis par la publicité, qui envahit notre espace vital. Des pubs dans le métro (et les gares SNCF), on en a déjà plein les murs : ça suffit, non ?
À chaque fois que je peux (OK, peut-être pas à chaque fois), je déchire ces pubs et les mets à leur place : la poubelle. Elles me font penser au passage de Fahrenheit 451 où Montag est assailli par la pub sonore, lui aussi dans le métro. Dès que je trouve l'extrait je le poste ici.


(...)
Retrouvé, ici, grâce à Tatie les Piles. Merci !



There were people in the suction train but he held the book in his hands and the silly thought came to him, if you read fast and read all, maybe some of the sand will stay in the sieve. But he read and the words fell through, and he thought, in a few hours, there will be Beatty, and here will be me handing this over, so no phrase must escape me, each line must be memorized. I will myself to do it.
He clenched the book in his fists.
Trumpets blared.
"Denham's Dentrifice."
Shut up, thought Montag. Consider the lilies of the field.
"Denham's Dentifrice."
They toil not-
"Denham's--"
Consider the lilies of the field, shut up, shut up.
"Dentifrice ! "
He tore the book open and flicked the pages and felt them as if he were blind, he picked at the shape of the individual letters, not blinking.
"Denham's. Spelled : D-E.N "
They toil not, neither do they . . .
A fierce whisper of hot sand through empty sieve.
"Denham's does it!"
Consider the lilies, the lilies, the lilies...
"Denham's dental detergent."
"Shut up, shut up, shut up!" It was a plea, a cry so terrible that Montag found himself on his feet, the shocked inhabitants of the loud car staring, moving back from this man with the insane, gorged face, the gibbering, dry mouth, the flapping book in his fist. The people who had been sitting a moment before, tapping their feet to the rhythm of Denham's Dentifrice, Denham's Dandy Dental Detergent, Denham's Dentifrice Dentifrice Dentifrice, one two, one two three, one two, one two three. The people whose mouths had been faintly twitching the words Dentifrice Dentifrice Dentifrice. The train radio vomited upon Montag, in retaliation, a great ton-load of music made of tin, copper, silver, chromium, and brass. The people wcre pounded into submission; they did not run, there was no place to run; the great air-train fell down its shaft in the earth.
"Lilies of the field." "Denham's."
"Lilies, I said!"
The people stared.
"Call the guard."
"The man's off--"
"Knoll View!"
The train hissed to its stop.
"Knoll View!" A cry.
"Denham's." A whisper.
Montag's mouth barely moved. "Lilies..."
The train door whistled open. Montag stood. The door gasped, started shut. Only then .did he leap past the other passengers, screaming in his mind, plunge through the slicing door only in time. He ran on the white tiles up through the tunnels, ignoring the escalators, because he wanted to feel his feet-move, arms swing, lungs clench, unclench, feel his throat go raw with air. A voice drifted after him, "Denham's Denham's Denham's," the train hissed like a snake. The train vanished in its hole.



Share/Bookmark

mercredi 17 novembre 2010

Stage d'été : deuxième fournée !

http://la-bise.blogspot.com/2010/08/chroniques-dun-stage-de-vo-dimanche-15.html
Share/Bookmark

samedi 13 novembre 2010

Cours, Marcel, cours !


Share/Bookmark

jeudi 11 novembre 2010

Nouveau rendez-vous


Ah, l'armistice...
Désormais, chaque 11 novembre je vous montrerai un soldat. Un connu.

 Aujourd'hui, le soldat de plomb d'Andersen.




Share/Bookmark

mardi 9 novembre 2010

L'art moderne, un truc de trous-du-cul ?




Peut-être bien.

Share/Bookmark

lundi 8 novembre 2010

La Bise sur FB

Plein de trucs à vous montrer ces jours-ci, mais pas de temps. Alors une info transversale en attendant : La Bise est bel et bien sur Facebook. Sous la forme d'une page (La Bise à Tonton... vous aimez ?) et d'un profil, Jean Valjean (), créé un peu par accident mais qui gère la page, je crois.



Share/Bookmark

samedi 6 novembre 2010

Retraite : la mobilisation est toujours là, quoi qu'en disent les médias.

Hélas je n'ai pas pu filmer tout le cortège, mais il y avait un paquet de gens cet aprèm dans les rues de Paris. Et vous, ça vous fait quoi de devoir travailler deux années de plus ?

video
Share/Bookmark

Craquage

http://tomawack99.free.fr/message.htm
Share/Bookmark

jeudi 4 novembre 2010

Le Cévenol est en danger !


Ceux qui peuvent : rendez-vous demain à Villefort.
Ah, le "Villefort, Villefort, deux minutes d'arrêt." du monsieur dans le haut-parleur... :)


Je n'ai pas tout compris mais apparemment on menace mon train préféré. Même s'il est un peu plus lent que le TGV, il permet de relier les Cévennes à Paris en passant par de très beaux paysages. Avantage que n'offre pas, mais alors pas du tout, le TGV, puisqu'il reste en plaine. Je recommande cette ligne en particulier en automne, quand les couleurs vous scotchent à la vitre du train. Apportez du jex-vitres pour la nettoyer, et ainsi faire de plus belles photos ! Je posterai certaines des miennes ici, si je les retrouve.

SITES LIÉS À L'ACTION :

http://cevenol-ligne-paris-nimes.over-blog.com/

http://cevenol-ligne-paris-nimes.over-blog.com/ext/http://www.midilibre.com/articles/2010/11/02/MENDE-Transports-Le-Cevenol-doit-etre-defendu-1439475.php5


HISTORIQUE :

"En 1836 est créée la Compagnie des houillères de la Grand Combe et des chemins de fer du Gard." (http://trains.wikia.com/wiki/)


"15 juin 1839, inauguration de la ligne Nîmes – Beaucaire construite par la Compagnie des Mines de la Grand’Combe et des chemins de fer du Gard."
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_chemins_de_fer_fran%C3%A7ais)

"La gare de Grand-Combe - La Pise, sur la commune de La Grand-Combe (Gard), est ouverte en janvier 1841 par la Compagnie des houillères de la Grand Combe et des chemins de fer du Gard. Elle est située sur la ligne Alès - Grand'Combe." (http://trains.wikia.com/wiki/)

Et aussi :

http://toserve.perso.neuf.fr/pages/paris_nimes.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_des_C%C3%A9vennes

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_C%C3%A9venol


SITES AVEC PHOTOS :

http://www.francevuedutrain.net/Photos/Trains/FRANCE_VUE_DU_TRAIN/LE_CEVENOL_NIMES_CLERMONT_FERRAND/LE_CEVENOL_NIMES_CLERMONT_FERRAND.html

http://traincevenol.free.fr/

http://les.cevennes.free.fr/fr/train.htm
Share/Bookmark

mardi 2 novembre 2010

Gérald Dahan, ce héros.


Share/Bookmark

La clé du mystère



Bonjour !

Comme je manque de temps pour vous raconter mes mirifiques vacances, jouons ensemble à une petite énigme, quand même liée à mes vacances.
C'était hier soir, en gare de Lyon. Lors d'un passage de tourniquet, ardu car je portais deux sacs, que vois-je par terre ? L'objet ci-dessous.
De mon œil bionique, je vois qu'il s'agit d'une clé USB. Intrigué je suis. Tout en me battant contre les battants qui se rabattent, je shoote du pied gauche dans cet objet, et le pousse ainsi hors du no man's land. Une fois sorti du tourniquet de la mort (qui m'a effectivement happé pendant la manoeuvre, merci ducon pour la tendinite réveillée !), je n'ai plus qu'à ramasser l'objet.
Énigme, ou peut-être plutôt devinette : que contient cette clé ?
(A ma grande déception, pas de plans secrets d'arme secrète qu'aurait égaré un agent secret un peu distrait)


Et hop, réponse en image :


Share/Bookmark
 
Mto La Grand Combe