dimanche 15 novembre 2015

Allégorie


Hier après-midi je suis allé m'entraîner sur la plage (oh yeah).


C'était le crépuscule, l'heure fatidique où les vampires sortent se nourrir. Ma séance a donc été un peu perturbée, puisque j'étais pris d'assaut. Parfois j'en tuais un, parfois l'un d'entre eux me piquait et s'en tirait indemne.


Est-ce que ça aurait servi à quelque chose de m'énerver ou de me lamenter ?

Non. Et ça aurait été accorder à ces parasites plus d'importance qu'ils n'en méritent. Car après tout, je suis tellement plus ancien, intelligent et puissant qu'eux ! Ils ne représentent aucune menace réelle. Un peu de sang perdu, à l'échelle de mon corps entier : je m'en remettrai.




Voilà, la fraîcheur tombe et chasse les moustiques. La lune arrive, la beauté et la sérénité se réinstallent.



Share/Bookmark

3 commentaires:

une passante a dit…

La lune, telle une lueur d’espoir dans un monde bien noir ces jours-ci.
Couleurs magnifiques, gorille poétique.

Bise a dit…

Que c'est bien dit.

Bise a dit…

Que c'est bien dit.

 
Mto La Grand Combe