vendredi 5 mars 2010

Tonton à la plage

Allez hop : aussitôt arrivé à la montagne, aussitôt reparti. Aujourd'hui, Tonton va à la mer. Je monte dans la Tontonmobile, et roule ma poule ! Sex and drugs and rockn' roll, ta na-na na-na naaaaa !

Plus je descends vers le Sud, plus j'enlève le chauffage. A la fin, je dois ouvrir la fenêtre. J'aime ce retour à des conditions de vie normales. Je kiffe comme un gros kiffeur.
... Oh, bien sûr, j'ouvre la portière au dernier moment pour que le gentil motard l'évite et aille se planter dans le platane (d'où leur nom), mais c'est sans haine, par automatisme. Rien ne peut gâcher ma bonne humeur.

Et voilà. Respirez.

C'est une plage de l'Hérault. Il y en a des avec sable fin, aussi, mais celle-ci est plus sauvage. Y a des loups.

Vivement mon nouveau jouet, que je puisse faire de la belle macro. Mais j'aime bien celle-ci quand même, car elle scintille un peu.


Celle-ci me fait penser aux pontons de Venise. Je pense souvent à Venise, ces derniers temps.

Ah, au fait : on est en plein domaine de Coquillage sur la Plage, blog inactif mais au gros potentiel. ;)

Il est temps de partir vers d'autres amis. Au passage, je m'arrête photographier des autochtones.
Ici, au printemps, ce sont surtout eux qui reviennent. C'est plus la classe, bien que j'avoue être fan du chant des hirondelles.

Pub pour un site qui a l'air bien : Tour du Valat

Bout de savoir : les jeunes flamants sont appelés... flamignons. :)

Autre bout (et après j'arrête, sinon c'est trop de bonheur d'un coup) :
- hiberner : dormir tout l'hiver.
- hiverner : passer l'hiver quelque part. Pas pour hiberner, hein. Sinon, autant rester sur place.
Share/Bookmark
Enregistrer un commentaire
 
Mto La Grand Combe