samedi 22 novembre 2008

Le mercredi, c'est soirée boboune.

Ce soir-là, des amis et moi-même avions rendez-vous pour notre habituelle soirée boboune. On aime bien ça, nous, les bobounes.

Nous avions choisi un nouvel endroit, ayant l'esprit aventureux au possible. L'endroit était grand et majestueux, décoré avec goût. Si son ramage était à la hauteur de son plumage, la soirée serait belle.


--> -->

Nous étions quant à nous très en forme, prêts à nous régaler. L'ambiance était fine et racée. Normal, mes amis sont fins et racés.

La classe.

Seulement voilà, le boboune était tiède et même pas très bon. De plus, que ne fut pas notre choc lorsqu'à la fin du repas, le serveur demanda à l'un de mes compères sa pièce d'identité !

Pas celle du serveur, hein. Celle de mon ami.

Stupeur et fureur de notre part. « Non mais sans blague, on est français de père en fils depuis Vercingétorix, môssieur ! Et vous, d'ailleurs, vous ne seriez pas un peu asiatique ? Z'avez vos papiers ? Hein, hein ? »

Bref, nous postillonnions force pousses de bambous en nous adressant à ce pauvre homme quand soudain il brandit devant nous l'étendard du Règlement.

-->
Nous dûmes nous rendre à l'évidence : le malandrin était dans son droit.


-->Bilan : on n'a pas laissé de pourboire et mon ami s’est fait reconduire incontinent à la frontière, car il est nantais.

Share/Bookmark

14 commentaires:

karine a dit…

ahhh ! yes ! tonton is back. :o)
bon, tu nous donneras l'adresse de ce boboun à éviter, hein ?

Tonton a dit…

Thank you, thank you! I love you, France! I love you, Paris !

Mais non, j'peux pas faire de la diffamation.

Rebecca a dit…

je ne connais pas le mot "boboune" et je n'arrive pas à en deviner ni le sens ni les connotations. Peux-tu tonton éclairer ma lanterne ?
Sinon c'est pas trop la classe de pas laisser de pourboire mais je pense que c'est une blague et qu'en vrai vous en avez laissé un (parce qu'en plus vous zaviez qu'à lire la règle de la maison). Mais comme t'as pas mis la pancarte "blague" je sais plus moi du coup, mais vu le ton blagou du post, je pencherais pour blague.

Samuel a dit…

Ça s'écrit "bo bun", ça t'aidera peut-être dans tes recherches ;)

Ça ne me semble pas inenvisageable de ne pas laisser de pourboire dans un restau, moi, personnellement... On refait le débat de "Reservoir Dogs" ? :-D

Samuel a dit…

Dans le quartier, je recommande "Le Rouleau de printemps", 42, rue de Tourtille. Attention, c'est tout petit ! Mais c'est bon et pas cher.

karine a dit…

bo bun = miam !
pour ce qui est du pourboire, si je ne suis pas satisfaite (soit du service, soit de ce que j'ai mangé), je n'ai pas de scrupule à ne pas en laisser !

Betty a dit…

Il est avéré que le nantais n'est pas français de toute façon.
Ne dit on pas, saoul comme un nantais? rapide comme un nantais? fort comme un nantais? Toutes ces caractéristiques typiques des étrangers, qui sont nuls, c'est connu (surtout les espagnols mais bon).
Mais je m'égare (de Nantes).
Bien fait pour lui, il n'avait qu'à être basque.
Ah non, en fait.

Pauline a dit…

Mais qui sont ces deux éphèbes ?! Tes photos sont géniales !!!!

Tonton a dit…

Rébecca : je ne laisse un pourboire que quand je suis content du serveur (yo Karine), vu que de toute façon le service est compris. De mon côté, puisqu'on se donne nos opinions sans fard, je trouve bidons les gens qui laissent un pourboire juste parce que ça se fait, et/ou parce qu'ils ont peur de passer pour des radins, et/ou parce qu’ils ont l’impression de faire une bonne action.
Note : il peut m'arriver de laisser un pourliche même quand la bouffe est bof, car le serveur n'y est (j’espère !) pour rien.

Samuel, merci pour le tip !
Enfin, le tuyau, pas le pourboire, hein...
Pour ce qui est du débat, ouais, mais les conditions ici ne sont pas les mêmes qu'aux States.

Betty :
Merci pour ton commentaire surréaliste ! Ça manque de surréalisme, ici.

Pauline : merci !
Venant de toi, c'est du compliment qui "make my day". :)
Ces éphèbes aux corps torrides sont des amis. Et franchement, quand j'ai dit "fins et racés" je crois avoir dit l'essentiel. :D

Rebecca a dit…

Je suis d'accord que si le serveur est inbuvable, il ne mérite pas de pourboire, mais là j'avais compris que c'était juste parce qu'il avait demandé une pièce d'identité... et que ça il n'y était pour rien, car c'est son boss qui lui demande de faire. Et je suis peut-être bidon, mais je trouve que certaines "social niceties" se perdent, et que c'est dommage. Je sais que le service est compris, mais le salaire d'un serveur n'est pas merveilleux par rapport à comment il trime. Donc oui, je suis bidon, je l'assume, je suis conformiste si vous voulez, et je fais partie des gens qui trouvent que ça se fait, et qui est un peu honteuse de ne rien laisser (sans raison vraiment valable). Voilà.

Tonton a dit…

Chère Rébecca,

Ce n'est pas toi que j'appelais bidon, puisque je ne suis jamais allé au restau avec toi et ne connaissais donc pas tes habitudes. Je répondais juste à ton "pas trop la classe" d'avant. Mais je n'irai pas plus loin car un débat m'ennuirait. Je voulais juste raconter ma soirée avec des potes.

De façon plus générale, je crois que je vais devoir laisser un petit avertissement sur ma panière. Car ce n'est peut-être pas évident, mais je m'autorise absolument tout sur ce blog, y compris mentir quand je raconte des histoires.

Aussi, mettre une pancarte "blague" ou un équivalent reviendrait à gâcher la blague, je trouve. Soit on peut suivre mes blagues, soit tant pis.

Betty a dit…

Ooooohhhh!
J'ai envie de te raconter une blague.



Mais j'en connais pas.

Tonton a dit…

Merci, à vous Cognacq-Jay.

Tonton a dit…

Merci Samuel ! Effectivement, c'est un bon endroit.

 
Mto La Grand Combe