mercredi 5 novembre 2008

Viva America !


(Avertissement : il n’y a pas de chute spectaculaire à ce long message)

Pendant toute la campagne j’avais essayé, en vain, de ne pas espérer. Pour ne pas être trop déçu quand la défaite arriverait. Mais j’y pensais souvent, malgré tout. Et l’inquiétude montait. J’y ai beaucoup pensé jusqu’à hier soir. Et puis, gros restau, gros dodo puis bagages à préparer ce matin. J’avais la tête ailleurs. Ce n’est que ce matin dans la bagnole, avec ma sœur, que la nouvelle nous est arrivée. On roulait, pépère, vers la gare du train qui allait me ramener à Paris. Nous parlions philosophie, comme à l’accoutumée. Et puis, à 08h29, un mot attire l’attention de ma sœur, qui monte le son.

Comme dans un film, nous nous sommes lentement tournés l’un vers l’autre. Puis à nouveau vers l’autoradio. Et ainsi de suite, plusieurs fois, au fur et à mesure que la certitude s’installait. Puis les sourires se sont installés, pour rester. C’était pas du flan, pas un canular radiophonique d’Orson Wells à l’envers. Monsieur Obama a vraiment été élu président des Etats-Unis.

Ma sœur et moi nous en sommes donnés cinq, comme on fait là-bas, en signe d’amour vers ce pays de nouveau fréquentable. On aurait bien fait une danse de la joie, à la Larry et Balki, mais la conduite acrobatique c’est plus notre truc.

Je coupe court à une description de ce que je ressens, car je ne saurais vous dire à quel point mon petit cœur frétille d’anticipation. Maintenant, il va falloir voir mais j’espère bien qu’il va casser la baraque, Obama !

Yipeeeeee !
Share/Bookmark
Enregistrer un commentaire
 
Mto La Grand Combe