mercredi 5 novembre 2008

Viva America !


(Avertissement : il n’y a pas de chute spectaculaire à ce long message)

Pendant toute la campagne j’avais essayé, en vain, de ne pas espérer. Pour ne pas être trop déçu quand la défaite arriverait. Mais j’y pensais souvent, malgré tout. Et l’inquiétude montait. J’y ai beaucoup pensé jusqu’à hier soir. Et puis, gros restau, gros dodo puis bagages à préparer ce matin. J’avais la tête ailleurs. Ce n’est que ce matin dans la bagnole, avec ma sœur, que la nouvelle nous est arrivée. On roulait, pépère, vers la gare du train qui allait me ramener à Paris. Nous parlions philosophie, comme à l’accoutumée. Et puis, à 08h29, un mot attire l’attention de ma sœur, qui monte le son.

Comme dans un film, nous nous sommes lentement tournés l’un vers l’autre. Puis à nouveau vers l’autoradio. Et ainsi de suite, plusieurs fois, au fur et à mesure que la certitude s’installait. Puis les sourires se sont installés, pour rester. C’était pas du flan, pas un canular radiophonique d’Orson Wells à l’envers. Monsieur Obama a vraiment été élu président des Etats-Unis.

Ma sœur et moi nous en sommes donnés cinq, comme on fait là-bas, en signe d’amour vers ce pays de nouveau fréquentable. On aurait bien fait une danse de la joie, à la Larry et Balki, mais la conduite acrobatique c’est plus notre truc.

Je coupe court à une description de ce que je ressens, car je ne saurais vous dire à quel point mon petit cœur frétille d’anticipation. Maintenant, il va falloir voir mais j’espère bien qu’il va casser la baraque, Obama !

Yipeeeeee !
Share/Bookmark

10 commentaires:

karine a dit…

same here ! la sceptique qui est en moi a eu le dessus pendant toute la campagne. je ne pouvais pas y croire, je n'osais pas l'espérer, de peur d'être trop déçue. et puis cette nuit, l'espoir est monté, petit à petit, alors que le bleu gagnait du terrain sur la carte des Etats-Unis. jusqu'au dernier moment, j'ai eu peur d'un revirement soudain, d'un recomptage de derrière les fagots. et puis le résultat final a été annoncé. c'est un moment inoubliable.

Rebecca a dit…

quel magnifique drapeau...

Tonton a dit…

Oui. Tout en finesse et en discrétion, à l'image de son peuple.

Hin hin.

Na a dit…

Tu décris très bien ton sentiment de frétillement, je crois que j'ai ressenti à peu près le même !
Ce matin, Paolo (4 ans) est même parti à l'école en chantonnant "c'est Barack Obama qui a gagné. L'autre, il a perdu."

Vous avez vu que dès l'annonce de son élection, plusieurs bébés ont été baptisés "Barack" aux Etats-Unis !! Je sens qu'on va bientôt en avoir dans nos cours d'école, nous aussi (ça changera des Kevin). Pourtant, c'est pas hyper exportable comme prénom...

(fameux, ton jeu de mot de la fin)

Rebecca a dit…

hè, tonton, ça veut dire que tu voudras bien venir nous voir alors ?

Tonton a dit…

Ben, tu vois, du coup c'est pas exclu. :)

Rebecca a dit…

coooool !

Tonton a dit…

Change they needed. :)

Rebecca a dit…

You're gonna love it!

Tonton a dit…

Je crois, oui. A moi, les gros hamburgers consommés dans des diners au bord de la Route 66. A moi, les frites Mc Cain !

 
Mto La Grand Combe