samedi 28 juin 2008

Jactons correct : "chargé de" et non pas...

Ici je pense mettre mes coups de gueule au sujet du français qu'on assassine. D'accord : les langues vivantes évoluent et c'est normal, mais il y a des choses vraiment laides ou bien des anglicismes injustifiés, etc.

Mon opinion, pour laquelle j'ai le plus profond respect, est que c'est la faute de la télé. Par le biais des journalistes-animateurs (pas des littéraires, ceux-là) et de certains programmes doublés (ça dépend si l'adaptateur est bon ou pas), d'horribles choses naissent. Et comme elles sont entendues par des millions de téléspectateurs, elles passent rapidement dans le français de tous les jours. On ne dira jamais assez le pouvoir éducateur ou abêtissant de la télé, qui est donc une arme à double tranchant.

Exemple d'aujourd'hui : "in charge of". Cette expression signifie "chargé de", responsable de". Mais dans la langue courante le hideux anglicisme "en charge de" est apparu il y a quelques années, chassant le joli (et correct) "chargé de".
Pourquoi ? Parce que quand on fait du doublage, visuellement sur un "in charge of" un "en charge de" passera plus facilement qu'un "chargé de", et aussi que les journalistes lisent des traductions de dépêches apparemment traduites par tout sauf des traducteurs.

Cet exemple-ci n'est pas bien grave, je vous l'accorde (à linge). Il est juste très laid de ne plus entendre "chargé de" mais... l'autre truc.
Share/Bookmark

7 commentaires:

tata bakka a dit…

Là aussi, cent pour cent d'accord avec toi, tonton. Parmi les anglicismes qui m'irritent le plus: "je suis supposé faire ceci..." au lieu de "censé faire" et "performer" sont en bonne place. Celui qui me fait rire beaucoup c'est "excité" qui a remplacé petit à petit le mot "enthousiaste", sous l'influence du sens de "excited". Du coup, à la radio, on entend souvent des gens dire qu'ils sont "très excités" de participer à tel ou tel évènement. Donc soit le sens du mot a dévié, soit la France entière mouille son slip à tout bout de champ... A vérifier.

cathy a dit…

ahhhh oui, moi je n aime pas "voire même"....mon prof de français me disait que ça veut dire la même chose, on dit "voire" tout court.
bisous
cathy

Tonton a dit…

Ah oui, c'est vrai. Merci pour ce rappel !

shell a dit…

Et que dire des "par contre" au lieu de en revanche, des "basé sur" ( base militaire? ) pour "fondé sur"...
Ah!! Je pense que le travers angliciste que je supporte le moins est bien ce "supposé" en lieu de "sensé"
Heureusement Tonton et son blog sont là pour que la beauté de la langue française ne se délite pas plus avant ...pour nous privilégiés :)

Tonton a dit…

Merci pour ces compléments ! J'avoue que j'utilise "basé sur". Désormais je tenterai de le remplacer par "fondé sur".

Attention : ne pas confondre "sensé" et "censé".

Petit truc pour faire la différence : "Je suis censé faire attention, sinon ma phrase ne sera pas sensée."

shell a dit…

Merci Tonton pour avoir illico presto rectifié ma grossière erreur!! Pfou, j'ai honteuh...

Tonton a dit…

Mais non, mais non, faut pas.
Nos progrès sont, après tout, en partie fondés sur nos erreurs.

J'ai bien dit "fondés sur". :)

 
Mto La Grand Combe