mercredi 9 juillet 2008

Ces sacs qu'on scelle aussi sec.

L'autre jour, au Leclerc de Pantin (donc presque à Paris), j'ai constaté que désormais, on proposait aux clients soit de laisser leur sac en consigne, soit de le faire sceller. Si c'est un petit sac, ça va dans un sachet transparent, sinon on utilise une sorte de truc (mais je ne suis pas sûr), comme vous le voyez sur la photo de mon sac.

Alors, je dis OK pour le gain en courtoisie. On n'a pas toujours envie d'ouvrir nos sacs pour que des sbires scrutent nos slips sales, sachets de coke, débris humains ou autres restes de pique-niques.

Mais au niveau de la sécurité il y a une grosse perte, non ? Si au milieu de mes slips était dissimulée une bombe ? Bref, je trouve cette mesure un peu légère.


 
Share/Bookmark

2 commentaires:

Pauline a dit…

Je me disais bien que t'avais une tête de zy-va !
Karine, elle, quand elle va au Leclerc de Pantin avec son petit sac en cuir de minette du XVIe, on le lui scelle pas !

Tonton a dit…

Pardi.

Et encore, tu m'as pas vu avec ma boulaze ! Je me la suis faite cet aprèm.

 
Mto La Grand Combe