dimanche 4 mai 2014

Vuitton, comment le vit-on ?


Bonjour les amis ! Tonton se hisse du plus profond de la plus profonde des fosses marines (Et chez vous, ça va ?), bien loin sous la vase, et fait surface brièvement pour vous pondre un petit billet.


Ci-dessous, une publicité figurant en 4e de couverture d'un magazine (Madame Figue à Rot).



Cette photo m'a interloqué. Quel gros tas de bagages ! Et la dame est assise dessus, comme un dragon sur son tas d'or. Ou peut-être est-ce pour voir de loin. Attend-elle qu'on vienne la chercher ? En plein désert, est-ce probable ? Comment en est-elle arrivée là ? On dirait une naufragée sur son radeau. Le parapluie en plein cagnard donne une petite touche dérisoire en plus.

Vous voyez venir Tonton avec ses gros sabots : pour moi, le message involontaire envoyé par Vuitton est que nous accumulons des "richesses" superficielles, mais épuisons la planète (d'où le désert).

Et comme disaient les Indiens Cree (*) « Quand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoisonnée et le dernier poisson péché, alors l’homme s’apercevra que l’argent ne se mange pas. »
 

T.


P.S. : on retrouve la photo sur http://www.louisvuitton.fr/front/#/fra_FR/Homepage



(*) Quand les Indiens Cree, on les écoute.



 


 

Share/Bookmark

6 commentaires:

Sim a dit…

Belle analyse tonton!
Le message est subliminal! Hahaha!
Et tous les gros richards assoiffés suceront leur lingots d'or...
(Ici ça va :).

Bise a dit…

Et à propos, comment va Lise, toujours dans son mal- êt' ? Elle a laissé sa bande où, à Hyères ? Et son sac à Auch ?

Pfff :)

Chonchon a dit…

Rhââ, bande de gauchiss' !
Nan mais dans quel monde Vuitton...

Yoyo a dit…

Vui vui Tonton est revenu !!

Tonton a dit…

Vous me gâtez. :)

Bise a dit…

S(b)alut Chonchon !!



j'assume, j'assume ,
hihi

 
Mto La Grand Combe