samedi 30 juillet 2011

CROUCHING BEATLE, HIDDEN MAGPIE

Pas plus tard que tout à l'heure, je déambulais du côté des Serres d'Auteuil.



Quand je n'ai pas la tête dans les nuages, j'ai la truffe au sol. C'est ainsi que j'ai pu remarquer le gros pépère ci-dessous, apparemment affairé sur le trottoir. Stationnaire, en tout cas.


Ce n'est qu'une fois de retour devant un ordi, quand j'ai pu visionner photos et film, que je me suis rendu compte de l'agonie du bicho. Maintenant je me sens un peu coupable de ne pas l'avoir achevé.

Ce film est donc à prendre comme une espèce d'hommage. À un colosse tombé, probablement sous la semelle d'un bourgeois-joggeur à œillères.
video


Pour finir sur une note plus gaie, voici une photo de pie prise un peu plus tard.
La photo, pas la pie.


 Décidément, c'est une manie.








Share/Bookmark

jeudi 28 juillet 2011

Billet modifié




Il s'agit de ce billet-ci, dans lequel je vous narrais des choses chevalines.






... Bon OK, je vous mets aussi une photo de "fleur-aux-trois-démons", mais c’est bien parce que je vous ai à la bonne (comme disait DSK).


Share/Bookmark

L'arrière-train sifflera trois fois.


Lisez bien les indications ci-dessous, photographiées récemment. Attention, l'instant est grave.

Dans les gares, je comprends l'interdiction. Mais dans les « parcours souterrains », ça me questionne. Vous savez, vous ?

Et doooonc : si j'ai commencé à utiliser les toilettes alors qu'on était encore à l'air libre, mais qu'on entre dans un tunnel... je dois interrompre toute activité ? Même si je suis en plein « parcours souterrain » ? Ça, ça me la coupe.      :)

Notons aussi que lors des fameux (fumeux ?) parcours souterrains, je ne dois pas ouvrir la porte. Des fois que me prendrait un coup d'enthou-miasme et que je décidais de sortir en pleine œuvre, futal sur les chevilles, claudiquant à petits pas serrés pour peindre une ligne jaune le long du couloir, en chantant Colchique dans les Prés et exigeant que tout le monde reprenne en chœur.

On ne sait jamais. Ils prévoient tout, à la Sncf.



Share/Bookmark

mercredi 27 juillet 2011

Un partenariat tout naturel


Share/Bookmark

mardi 26 juillet 2011

Glory and trumpets!

Qui c'est qui était en première page de Google il y a tout juste quelques heures (recherche : "Tonton") ? Hmmm ? C'était quiii ?


Share/Bookmark

dimanche 24 juillet 2011

Avant-goût : les vacances de Tonton

video

Share/Bookmark

vendredi 22 juillet 2011

Les départs de feu chez Ikéa

(T'en veux, du titre racoleur ? T'en auras.)



Holààààà... Faut pas quitter son poste, madame Ikea. Tonton est là, tel un cyclope à l'oeil toujours ouvert. Et que vois-je, juste derrière le siège Ulkeufluk ? Une affichette qui explique la marque à suivre en cas de départ de feu. Mettons-nous dans la peau de l'employé qui la lirait.

 1.
On me tutoie. Ça part mal. Je suis ton employé, pas ton ami. Ou bien est-ce le tutoiement de mépris/paternalisme, à l'ancienne ? À mon avis, peut-être plutôt une transposition de culture. Quelqu'un sait si les gens se tutoient facilement (et si le tutoiement existe), en Suède ?

2.
"Ne raccrocher jamais le premier". Cette phrase n'existe pas, du moins en français. Il faudrait écrire :
- "Ne raccrochez jamais le premier".
- ou bien "Ne jamais raccrocher le premier".

3.
"Il répète à deux reprises successives."
Oh my god. Cette phrase est monstrueuse.
... S'il répète, c'est qu'il dit deux fois. Puisqu'il répète à deux reprises, c'est qu'il le dit... quatre fois ? Ben oui, puisque "à deux reprises" signifie qu'on dit une chose trois fois en tout : la première fois, puis la reprise, puis la 2e reprise. Mais là, en plus, on répète...
Et oui, il vaut mieux que ces reprises soit successives, car si elles étaient simultanées, on ne les entendrait qu'une fois.
(Si vous tendez la main vers un aspro, c'est que ce paragraphe est réussi.)

4.
On voit que ce qui est un "départ de feu" pour l'employé devient un "incident technique" pour les clients du magasin. Mais OK, il convient d'éviter la panique.


Pour finir notons l'abondance de points d'exclamation dans un texte qui ne cesse de recommander le calme. C'est nul.
Pardon : c'est nul !

Sur ce, bon week-end !
Tonton
Share/Bookmark

mercredi 20 juillet 2011

Le luxe, c'est sale.

Affiche vue il y a quelques jours, en banlieue parisienne.


Share/Bookmark

lundi 18 juillet 2011

Sexisme ordinaire chez MacDonald



1.
Règle implicite : les filles et les garçons doivent avoir des jouets différents. Pas de mixité.

2.
Les garçons sont à placer au-dessus des filles.

3.
Les filles sont un peu plus rondelettes. Si, si, regardez bien.

4.
Y a pas de 4. Sauf que c'est 4 euros.



Conclusion : on appuie sur "annulation" ?





Share/Bookmark

dimanche 17 juillet 2011

Devinette de minette : la réponse

Pour la devinette d'hier (voir ICI) voici les réponses que vous m'avez envoyées.

Réponses de Mlle J. de Paris :
Challes-les-Eaux (73190) TRÈS BON !
Matougues (51510)
Mialos (64410)
Felines (43160)
Gouttieres (27410)
Port-Chalut  HA HA

Mlle V. de Marseille :
1. "L'Île de Ré."  EUH... PAS COMPRIS.
2. "Autre tentative : Port Miou, la calanque de Cassis ?" J'AIME !

Et tout à l'heure en fin de journée, enfin : Mlle J., après avoir reçu un indice supplémentaire (qu'elle avait bien mérité), a trouvé ! La bonne réponse était... Voir photo.

Ben oui, Port Leucate !

Idem pour Soulex, bien qu'après Mlle J. Elle avait écrit : "Leucate ?"
Il a écrit : 
"Un port, un chat: je dirai Port Leucate.
Bises à tous ;-)"

Quel style !





- Pour avoir trouvé la réponse en preum's, Mlle J. a gagné une boîte de Port Salut.


- Pour avoir trouvé sans indice supplémentaire, et avoir donné la réponse en entier, Soulex gagne une boîte de Whiskas. Tu pourras te vanter de m'avoir fait acheter de la bouffe pour chat, vieux. 

Un grand merci à Bise dont le voyage m'a donné l'idée de ce billet, et qui a bien voulu se mettre en quête d'un chat coopératif. Bravo ! Elle n'a pas gagné de lot car j'attends toujours, avec une angoisse grandissante (mais tout en restant digne), qu'elle choisisse son lot pour le jeu de l'autre fois, là.


Share/Bookmark

samedi 16 juillet 2011

Devinette


Il n'aura pas échappé au plus observateurs d'entre vous que nous avons désormais une rubrique "Les lecteurs font la Bise à Tonton", rubrique au nom dont la subtilité ne cesse de m'esbaudir. Aujourd'hui, c'est Bise (*) qui se fait ma complice pour nous régaler de cette sorte de photo-mystère : devinerez-vous où la photo a été prise ? Indice : c'est au bord de la mer.

Envoyez-moi vos réponses par courriel, siouplaît. La vérité vraie ici même dans quelques heures.


(*) Bise est une lectrice qui a décidé de prendre Bise comme pseudo. Eeeeeeh oui.


 
Share/Bookmark

vendredi 15 juillet 2011

Enfin un film court et explicite sur le doublage. Merci Arte !

 


Share/Bookmark

lundi 11 juillet 2011

Vanina, rappelle-toi.


Share/Bookmark

dimanche 10 juillet 2011

Every cloud has a silver surfer!


Un joli dessin en guise de salutation à Soulex, dont j'ai bien aimé le trait imaginatif. C'était lors du jeu d'hier. Ici le Surfeur sort d'une nébuleuse plutôt que de la doublure argentée d'un nuage, mais on ne va pas chipoter.
 

Je ne sais pas à qui appartient cette image. Donc pas pu demander permission. Merci à X, et bien entendu j'ôterai cette image si ça gêne qu'elle soit là.

Share/Bookmark

Après l'effort, un sourire comme récompense

video


Je sens que ce billet va faire un carton.


 
Share/Bookmark

samedi 9 juillet 2011

Photo-proverbe : in English please

Good morning !


Rappel du principe : la ou les photos vous aident à trouver un proverbe. Attention, aujourd'hui c'est coton, le proverbe est en anglais. Les traducteurs et anglophones ont un gage : donner une trad', de mémoire ou en traduisant à leur façon, sans vérifier dans un dico. SVP répondez par courriel, pour laisser tout le monde jouer. Réponse dans quelques heures. Oh, what fun!

1.
La photo de départ, parce que je l'aime bien.

2.
La photo-proverbe. Fastoche, non ?

Share/Bookmark

vendredi 8 juillet 2011

D'après la Cour des Comptes, on manque de gendarmes.

(voir ici, par exemple).

Pourtant, rien qu'avant-hier...

video

Share/Bookmark

jeudi 7 juillet 2011

Ta banque corrompue, téléphonie nocive, écologie sportive

Bonjour !

Aujourd'hui, quelques coupures de presse.


D'abord le grave : on va tous crever.
À vérifier : si l'on pose son mobile à un peu plus d'un mètre de soi, quand on ne s'en sert pas, on reçoit déjà nettement moins d'ondes nocives.
Merci à Libé pour la coupure !

Prochainement (ou pas) sur la Bise : comment être un vrai citoyen et choisir sa banque intelligemment. Résumé : ça sert à rien de faire le bien d'un côté, si de l'autre tu confies ton pèze à une banque qui fait du mal à ta planète, et/où à ses habitants.
Et pour finir un peu plus légèrement, des conseils écolo-rigolos de l'Équipe.

Share/Bookmark

mardi 5 juillet 2011

Deux doigts de culture

L'ami Bigard arrive à être grossier même sans le vouloir, sûr signe que son talent arrive à maturité. Mais voyez plutôt :
Sur cette pub on le voit brandir deux doigts, sûrement pour dire "J'ai eu deux sumos pour le prix d'un."

Or, en Grande-Bretagne, faire ce geste avec la paume de la main tournée vers soi, c'est très grossier. Voir :
http://www.icons.org.uk/theicons/collection/the-v-sign/biography/v-for-get-stuffed
http://www.alivenotdead.com/Jaine/-peace-vs-up-yours--profile-881960.html

Donc : faites bien gaffe quand vous commandez deux bières dans un pub. Bonsoir.


 
Share/Bookmark

lundi 4 juillet 2011

La traduction : un métier difficile


Oui, très.


 Mais pas tout le temps.

 




 
Share/Bookmark

samedi 2 juillet 2011

Quadrumanes iconoclastes


De loin...


De près.

Qui descend de qui, déjà ?

Sainte Lucy, priez pour nous !


Share/Bookmark

vendredi 1 juillet 2011

Farceurs, va.

Les auteurs de livres pour enfants n'essaieraient pas de placer des allusions salaces en loucedé, par hasard ?

Et que je place "bite, poil, couille" tranquillou...


 Et que j'évoque mes coquins week-ends parisiens...


Ah, les salingues !




Share/Bookmark
 
Mto La Grand Combe