dimanche 26 juillet 2009

Chroniques d'un stage de võ : dimanche 26 juillet 2009

Je soumets ces chroniques à la bienveillante attention de mes sœur et frères d'arme.

Je n'aurai aucune photo d'action à vous montrer, hélas, car bien sûr je ne pouvais pas à la fois participer aux entraînements et les photographier. Peut-être une ou deux vidéos des démos, mais il faudrait que je demande moult autorisations donc ce sera peut-être plus simple de vous laisser imaginer la chose. Ou de taper « vo viet nam » dans un moteur de recherche de vidéos.

Dimanche 26 juillet


Fin de matinée : je rejoins mon frère d'arme Marchand de Rêves (*), qui va nous conduire en Dordogne. On part d'Issy-les-Moulineaux, où est notre école.

En route, je tente de communiquer avec le GPS de mon camarade. Bilan : cette machine n'est pas assez évoluée pour communiquer avec moi. J'ai beau lui susurrer, puis lui intimer, puis lui hurler mes directives : que tchi. Le bidule persiste à nous visualiser sur une route où ne sommes pas. Il nous réinvente un destin, quoi. Merci, mais non merci. En plus, le biniou s'est déchargé. Ridicule. Rien ne vaut une bonne cartouze : jamais de panne, et on a tout sous les yeux. Oui, on n'est que le matin et je suis déjà en mode vieux bougon. Mais pas tant que ça : il fait beau et on va au stage. Wéééééy !

On s'arrête ?


Pas besoin de me le dire deux fois. ... Hé, j'l'ai déjà dit !




Fin d'aprèm : arrivée au camp. C'est un camping municipal, dans un riant environnement : collines verdoyantes, et la Dordogne qui coule tout le long du camping. Ce dernier est sans confort (j'en re-causerai), mais de toute façon on est là pour en chier alors le confort on s'en bat les glaouis. Pour commencer.

Changement de rythme(s), donc. C'est bien.


La plupart des participants et accompagnants sont déjà arrivés : moult tentes fleurissent la grande parcelle qui nous est allouée. Nous plantons nos tentes. Toujours aussi doué de mes dix doigts, je mets trois heures quarante cinq pour monter la mienne.
Hey, vachement plus rapide que l'an dernier ! :)


Voilà le topo : nous sommes une douzaine d'élèves de l'Ecole Française de võ dân tôc, plus une centaine d'élèves de diverses écoles de võ viêt nam (certaines venant d'aussi loin que la Suisse). Le võ dân tôc vient en droite ligne du vo viet nam, donc on peut bosser ensemble sans problème. Ce sont les gens du vo viet nam qui dirigent tout, parce qu'ils fournissent cadre administratif et professeurs ; nous sommes venus sans prof. Donc on s'intègre du mieux qu'on peut. Facilement, en fait, car les gens du vo viet nam sont très accueillants et nous, follement sympathiques (j'en re-causerai). Nous avons notre propre tonnelle, ceci dit, ce qui est la grosse classe. Ajoutez à cela que nous avons parmi nous deux cuisiniers qualifiés (dont un semi-pro) et la nourriture qui va avec, et vous comprendrez que nous faisons figure d'aristocrates. Notre classe innée nous permet de tenir ce rôle avec élégance et naturel, sans écraser les autres de notre superbe.

(...)
Le soir arrive vite, sous les tropiques. Dîner savoureux, comme toujours quand Moine sans Peur et Louve aux Aguets sont aux fourneaux.

Ici, la nuit, on a la voie lactée. J'adooore. Je pourrais rester longtemps, debout le visage levé vers le ciel, oscillant doucement dans la brise tel un roseau enchanté.

Il est pas beau, mon petit cheval blanc ?

… Mais Tonton a mal a sa nuque.
Et puis c'est l'heure de la réunion des sages, où j'ai l'honneur et la chance d'être accepté. La réunion des sages, appelée autrement entre nous, est une sorte de club de philosophie tardive. Un club des haschischins, quoi. On y cause entre hommes, de tout et de rien, mais surtout de tout. Quand des gens du vo viet nam nous abordent (il y a pas mal de noctambules aussi, chez eux), on passe à des sujets plus faciles. Rapport à la volonté de s'intégrer dont je vous parlais tout à l'heure. Hé, hé.
J'aimerais pouvoir vous faire ressentir toute la quiétude, l'intensité et la fraternité qui imprègnent nos réunions sous les étoiles, mais je n'écris pas assez bien. Tant pis.

… Allez hop, au dodo. Demain ça va charcler.

(*) quand on a fait jusqu'au bout son premier stage d'été, sans abandonner même si on s'est fait bobo à le mollet, et qu'on est donc considéré comme un pratiquant sérieux, on reçoit un nom de guerre. Ce nom, décerné par notre prof (assisté parfois de quelques anciens), n'est pas négociable. Il est le résultat d'observations discrètes menées tout au long du stage, et sous des dehors fantaisistes décrit une facette du pratiquant jugée... proéminente. On garde son nom de guerre toute sa vie, sauf si un changement de comportement et∕ou de personnalité amène les anciens à trouver un nouveau nom. J'ai été bien surpris le jour où on m'a donné le mien.
Au vo viet nam ils ne font pas ça, c'est une tradition à nous.
Share/Bookmark

samedi 25 juillet 2009

Une citation de René Char


Share/Bookmark

vendredi 24 juillet 2009

Vidéos félines

Juste une pour l'instant.

Je dois dire que grace à Petit Chat, j'ai téléchargé (merci Linux !) un logiciel de traitement de vidéo, puis appris en 10 minutes à l'utiliser. Je sais désormais ôter d'un film les éventuels passages indésirables. C'est sensass !


video
Share/Bookmark

"A la Sainte Christine, mange tes tartines."


OK, avec cette note expéditive je vous arnaque un peu, mais je dois tracer. A plus tard !

Ah : pour info Petit Chat n'aime pas la confiture, mais ne crache pas sur le beurre.


Share/Bookmark

jeudi 23 juillet 2009

Chat m'a pris par surprise.

A part ça j'ai mis mon dimanche à jour, si j'ose dire.
http://la-bise.blogspot.com/2009/07/mon-beau-dimanche.html





Share/Bookmark

mercredi 22 juillet 2009

Tiger attack!

C'était pas la bonne vidéo. Zyeutez-moi plutôt ça !


video

Pour quelques jours, un piti chat va habiter chez Tonton.
... Plus photogénique qu'un chat, y a pas. :)
Share/Bookmark

dimanche 19 juillet 2009

Mon beau dimanche

Une virée chez des amis me donne l'occasion de vous montrer ma funky contrée, en passant. Chez moi...

Chez moi, les gens sont pragmatiques.

Et leur philosophie en découle.

Les vengeurs masqués sont... plus masqués que vengeurs.

Les autochtones sont farouches ; ils aiment leur tranquilité.

Les ponts sont simples mais élégants, et enjambent des filets d'eau qui deviennent torrents féroces aux équinoxes.

Chez moi, des castels miroitent dans le lointain.

Et des chiens fous font la grève parce qu'ils ont faim.

Share/Bookmark

Pensée du soir

Celui qui sait pas danser, il a qu'Astaire.
Share/Bookmark

samedi 18 juillet 2009

Note

Je suis en train de refourbir toute la chronologie récente du blog. J'ai renvoyé certaines notes au premier juillet alors qu'elles avait été publiées après. Et je complète le reste au fur et à mesure (bientôt fini). J'ai aussi ajouté des trucs en marge.

Je reprendrai plus tard. En attendant, une photo de tout à l'heure :

Pour ceux qui s'y perdent : les photos ci-dessous avaient aussi été prises le samedi, mais "placées" plus tard dans le blog car postées plus tard. Je rétablis simplement la vérité historique. Poil au cric.
Share/Bookmark

Mues de cigales

Quand j'aurai un appareil avec une vraie fonction "macro", je crois qu'il y aura moyen de faire de sacrées photos. Pas besoin de talent ; il suffit de bien vouloir s'arrêter et regarder.

Celle-ci est la plus réussie, je trouve.

Et ce mastodonte, c'est la photo-mystère d'un peu plus bas.

Share/Bookmark

Une photo-mystère et je vous laisse.


Fastoche. A demain !
Share/Bookmark

vendredi 17 juillet 2009

Quittons la plage

Pas la peine de faire tes yeux de chien battu : la plage est interdite aux quiquinous.


Le vent a fait fuir les baigneurs. Je peux faire un nouveau jogging (jambes en bois) et admirer les kite surfeurs. J'admire surtout les nuages, en fait. :)

Il se fait tard. Les bébés nuages filent à la maison, je fais de même. On sera de retour au village dans la nuit.


  
Share/Bookmark

jeudi 16 juillet 2009

- Se lever tard

- Aller à la plage avec la Reine Mère

- Faire de l'apnée, et retrouver au fond de l'eau le tuba perdu la veille. Joie !

- Manger

- Sieste. Néant total, rêve bizarre.

- Relire Moby Dick sur la plage, au bruit des vagues.

- Prendre un coup de soleil. Tradition.

- Début de soirée, y plus de trop de gens sur la plage : jogging. Coup de vieux. Qui a mis du plomb dans mes jambes ?

- Dîner avec la Reine Mère.

- La Dauphine étant partie faire des trucs de jeunes : promener le quiquinou avec la Reine-Mère. Prendre des photos poétiques sur la jetée.

- Gros dodo.

Share/Bookmark

mercredi 15 juillet 2009

Tonton reloaded


Merci à ma bonne fée !
Share/Bookmark

mardi 14 juillet 2009

C'est la fête.

Fuyant la télé, pour qui apparemment "Fête nationale = fête de l'armée", on est allés voir le feu d'artifice. J'aime bien ça, moi, les feux d'artifice. Depuis tout petit c'est pareil : je lève la tête, j'écarquille les yeux et je laisse naître un sourire béat.

Mais tout se mérite. On avait mal calculé l'heure, et la première partie du bal populaire n'était pas terminée. Pour vous planter l'ambiance, personne ne dansait et à 150 mètres de distance j'avais déjà mal aux oreilles. Et là je ne parle que du volume.

Voici les chansons que Tonton a dû s'enquiller pour avoir le droit de s'écarquiller :
- Une ou deux que j'ai bienheureusement oubliées
- Tutti Frutti (goût bulgare)
- La plus bath des javas
- Aux Champs Elysées, dont j'ai appris que c'était un charleston. Un madison, pardon.
- Mady Madison
- Laisse-moi t'aimer
- C'est ma prière
- Rien qu'une larme (c'est moi qui commençais à l'avoir)
- Qui saura

... Mais ça valait le coup d'attendre. :)
Share/Bookmark

Note informative



Toujours privé de photos (mais pas de soleil, yeah !), je vous fourgue celles d'une balade d'avril.


Share/Bookmark

lundi 13 juillet 2009

Dormir sur ses deux oreilles

Premier dodo à la maison :)


Share/Bookmark

samedi 11 juillet 2009

Le covoiturage

J'ai testé le covoiturage : ça marche.

J'y ai vu des choses qu'on ne voit pas du train. Je continue à préférer ce dernier, pour la rapidité et la sûreté, mais garderai à l'esprit l'alternative bagnole. On choisit plus ou moins ses compagnons de voyage, ce qui n'est pas le cas en train. Voir mes précédentes mésaventures soniques.

Share/Bookmark

vendredi 10 juillet 2009

Copenhague 2009

Et hop ! Je copie-colle sans vergogne un texte pondu par une consoeur :

"A moins de six mois du Sommet de Copenhague, qui déterminera l'avenir du climat, les dirigeants mondiaux doivent enfin prendre la tête du combat contre les changements climatiques à travers des engagements concrets et ambitieux.
Greenpeace et 10 ONG écologistes, humanitaires ou de défense des droits de l'homme, ont lancé un appel au Président de la République. Ce dernier a pour objectif d'influencer les décideurs politiques en regroupant 1 million de signataires en France.

Pour voir le clip et signer l'appel, c'est ici : http://www.copenhague-2009.com/"

Je viens de signer. Ça prend quinze secondes.

Share/Bookmark

Chaise séquestrée


Share/Bookmark

jeudi 9 juillet 2009

Ri-Poste



Pour info : j'avais averti cette organisation de cesser de gaspiller l'argent de mes dons à m'envoyer du courrier (je reçois déjà leurs infos par courriel, en plus) et d'autres niaiseries postales. Ils n'ont pas tenu compte de mes demandes.

Sans ça, je reconnais que la plaisanterie serait de mauvais goût... Mais drôle quand même. :)


Share/Bookmark

Tonton ferme les oreilles.

Tant qu'à faire d'oublier des trucs : je serai sans chargeur téléphonique, et donc très bientôt sans possibilité de téléphoner, au moins jusqu'à lundi.
... Heureusement que c'était un super week-end ! Merci d'avance à la bonne fée qui m'enverra mes organes sensoriels par la Poste. Et d'ailleurs, en parlant de Poste... Voir note suivante.


Share/Bookmark

Ampoules nocives ?

http://www.youtube.com/watch?v=Xc9JD6nAZnE

A chacun de se renseigner. Cette vidéo me paraît convaincante, mais je ne suis qu'un internaute lambda. S'il y a des gens renseignés dans la salle...
Share/Bookmark

mercredi 8 juillet 2009

Une pétition pour la musique libre

Explication et pétition à signer
(Tonton a signé ; voir liste des signataires.)

Blog qui explique tout
Share/Bookmark

Sept juillet 2009 : pleine lune

Tonton rôde sur la Butte.


Share/Bookmark

mardi 7 juillet 2009

N'abandonnez pas vos animaux familiers !


J'ai trouvé Médor sur une plage d'Atlantique, sa petite laisse rose encore autour du cou. Il s'était visiblement laissé mourir de faim, abandonné par ses maîtres. Tout ça pour partir écumer les mers en petit navire. Salauds !
Un maquereau c'est pour la vie. Pensez-y avant d'en adopter un.

Blague à part, c'est dommage que de simples gestes de négligence provoquent des morts animales.



  
Share/Bookmark

Retour

Je viens de rentrer. Dès ma plongée dans le métro, tout à l'heure, j'ai refait connaissance avec le vacarme, bienheureusement oublié lors de ces trois jours.

En guise de contrepoison, voici une courte vidéo tournée lors de ce beau week-end à la campagne.

video
Share/Bookmark

vendredi 3 juillet 2009

Absence

Il va falloir être forts, très forts : je serai absent de maintenant jusqu'à lundi soir.
Share/Bookmark

Fête du cinéma, suite et fin

J'ai enfin vu Good Morning England.

Super bon moment ! Je recommande chaudement ce film. Infos à http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=134316.html, par exemple.




 
Share/Bookmark

mercredi 1 juillet 2009

Roc, promesses tenues

(Je reproduis leur slogan uniquement pour attirer votre attention, chers internautes en goguette)

J'ai trouvé cette enveloppe dans ma BAL l'autre jour.
C'est quoi, au juste, les promesses de Roc ? Gaspiller un max de papier et ainsi précipiter la déforestation massive de notre planète ?





Share/Bookmark

Ooooh, un papillon dans mon assiette !


Share/Bookmark

Tonton aux fourneaux

De tout temps, Tonton a démoulé des cakes bien fumants. Mais depuis quelques semaines, il les mange.

... Oui : même les pépites.

Blague à part, je suis super content et étonné d'arriver à faire des cakes comestibles. Celui de la photo était mon tout premier.


Share/Bookmark
 
Mto La Grand Combe